PAVEL CAZENOVE

 

    

 

 

WORKS

 

NEWS

 

TEXTS

 

CV

ONDINES - 2011

       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ondines, 2011 (série)

 

Digigraphies sur papier Hahnemuhle Ultra Smooth

 

Immersion, 2011, 90 x 60 cm

Suspension, 2011, 120 x 90 cm

Effervescence, 2011,130 x 195 cm (vue d’ensemble et détail)

 

Dans la mythologie germanique et scandi­nave, une Ondine est une déesse des eaux. Son nom (français) vient du latin unda qui signifie « eau », plus particulièrement l’eau en mou­vement. Cette étymologie est également celle de l’« onde », élévation et rabaissement de la surface de l’eau agitée doucement par le vent ou menée par son propre cours.

 

Chaque image de cette série s’at­tache à la représentation d’une telle déesse des eaux – et non pas simplement une baigneuse en ce sens précisément que le corps féminin se trouve littéralement immergé dans la matière liquide, c’est-à-dire que l’onde et la chair ne font plus qu’un, le corps se dif­fusant dans son élément qui offre à sa nymphe comme une sensualité « ondée ».

 

Cette fusion inter­vient graphiquement entre le représenté (l’ondine) et la représentation (le graphisme), puis­que les lignes manifestent à elles seules (dans leur essence) la matérialité liquide, ondée, du référant ondinique.