PAVEL CAZENOVE

 

    

 

 

WORKS

 

NEWS

 

TEXTS

 

CV

SUBLIMATION - 2011

       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Electric Flesh, 2011

 

La Sandale, 2011

Miroir gravé, cadre acier, éclairage néons, 150 x 100 x 6 cm

 

Sublimation, 2011 (quintiptyque : vue d’ensemble et détail)

Miroirs gravés, cadres acier, éclairage néons, 75 x 50 x 6 cm (chacun)

 

Le principe tech­nique est ici celui de la gravure sur miroir selon une trame de demi-teintes dont le tra­ditionnel noir et blanc est remplacé, res­pecti­vement, par des surfaces réfléchissan­tes (zones non gravées) et des sur­faces lumi­neuses (zones gravées et éclairées en transpa­rence par plusieurs néons diffusants).

 

Dans Sublimation, L’image représente un nu féminin sur fond de volets mi-clos d’où surgit une lumière à la fois réelle (les néons) et fictive (le soleil), une lumière qui envahit peu à peu l’espace, mo­delant le corps fémi­nin, don­nant du relief à ce qui n’était que silhouette, puis inondant entièrement cet espace qui s’efface au profit d’une lumière pure dans laquelle se noie le personnage et s’aveugle le spectateur. Selon une lecture méta­phorique de la camera obscura, l’ouverture du diaphragme de l’appa­reil photographique se retrouve ici à travers ce volet qu’entrouvre le modèle féminin dans un mouvement immobile, laissant apparaître le peu de lumière nécessaire à son existence, tel un réveil matinal dont les derniers souvenirs oniriques – érotiques ? – se dissipent dans la lumière achevant d’envahir l’image qui s’éva­nouit dans sa propre matière.