PAVEL CAZENOVE

 

    

 

 

WORKS

 

NEWS

 

TEXTS

 

CV

SADISMES LITTÉRAIRES - 2011

       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sadismes littéraires, 2011 (série)

 

La Nouvelle Brigitte, n° 3, 2011

Page 1035 de "La Nouvelle Justine" (Pléiade, 1995) recomposée à l’aide de mots découpés dans le roman pour jeune fille "Brigitte Maman" de Berthe Bernage (Gautier-Languereau, 1931), 22 x 13,3 cm

 

La Nouvelle Brigitte, n° 7, 2012

Page 866 de "La Nouvelle Justine" (Pléiade, 1995) recomposée à l’aide de mots découpés dans le roman pour jeune fille "Brigitte aux champs" de Berthe Bernage (Gautier-Languereau, 1941), 22,2 x 13,5 cm

 

La Nouvelle Brigitte, n° 102011 (vue d’ensemble et détail)

Page 917 de "La Nouvelle Justine" (Pléiade, 1995) recomposée à l’aide de mots découpés dans le roman pour jeune fille "Brigitte et le cœur des jeunes" de Berthe Bernage (Gautier-Languereau, 1950), 21 x 13,3 cm

 

Ces Sadismes littéraires consistent en une ré­écriture mot à mot de Sade, quelques pages de ses romans pornographiques, avec l’am­­bi­tion fondamentale d’en reproduire non seu­le­ment le contenu, mais surtout le principe qui en règle l’écriture. Sade, en effet, use d’un « fond lexical à confiture de lis et de rose » qui lui permet d’accentuer l’effet de souillure (érotique), notamment en faisant prendre en charge par ce « style précieux » un référant obscène ou en le plaçant au côté d’un langage grossier.

 

Cet outrage sadien sur le corps pré­cieux, délicat et pudique de la lan­gue fran­­çaise, est ici déplacé sur le corps livresque par le dé­coupage dans des romans sentimen­taux pour jeunes filles catholiques (Berthe Bernage) des mots néces­saires à la recomposition d’une page sadienne.

 

Pour cha­que page choisie de Sade (pour sa valeur pornographique et/ou blasphé­matoire) sont extrais dans un roman sentimen­tal les mots nécessaires à sa réécriture, le texte bien-pen­sant se déstructurant ainsi peu à peu pour se recomposer en une descrip­tion porno­graphi­que, telle une subversion parfaite.